La vie très aventureuse de la TORTUE QUI TROTTE

« Je cause, je cause et je recause…
Mais c’est vous qui me posez toujours des questions !
Vous voulez tous savoir comment j’ai atterri (Atterrir : un comble pour une tortue !) au GEM de Rambouillet…
Une longue histoire, mais qui va vous montrer qu’on ne vient pas dans un GEM par hasard : Ni vous ni moi !

L’ouverture du GEM remonte à 2013. Sabine, la première animatrice du GEM habitait à quelques rues et se rendit un matin de cette année-là à pied au GEM quand son regard fut attiré (« fut attiré »… Ce n’est pas du beau français çà ? Je m’épate moi-même parfois !)…fut attiré, disais-je, par le corps disloqué et brisé de votre servante, dépassant d’une poubelle.
Et la tête et les pattes et le corps (Alouette ! Alouette ! ) en mille morceaux…
Pourquoi m’a-t-elle recueillie? Est-ce la curiosité (qualité éminemment féminine comme chacun le sait), l’amour des petites bêtes abandonnées (très féminin aussi…), ou le goût de la récupération ( encore féminin…) de tout ce que notre société bazarde dans ses poubelles ?? Je ne l’ai jamais su…
Mon destin s’est joué là, à presque rien… et je n’ose imaginer la suite si Sabine n’avait pas ralenti le pas et décidé de me sauver…
La suite ? Amené au GEM disloqué et abimé par la vie, très vite j’ai été accueillie, nettoyée, recollée… Et j’ai retrouvé ma jolie prestance élégante naturelle.

Le GEM cherchait à cette époque son nom. C’est toujours un moment délicat où les idées fusent, où les avis s’opposent parfois et où ça discute ferme. Un des adhérents fait alors remarquer que je suis une tortue plutôt haute sur pattes ( avec de jolies gambettes, merci ! ) que ma mimique est très souriante et décidée, que je sais parfaitement où je vais et d’un pas décidé ! Il n’a pas fallu longtemps pour qu’on m’appelle «  La Tortue qui trotte » et que ce nom soit proposé pour le GEM et a fait très vite l’unanimité ! Non mais quel succès (certes mérité, j’en conviens) pour moi !
En quelques jours j’avais été sauvée, reconstruite, rebaptisée, et j’avais trouvé une famille et une maison ! Et une raison de vivre !

Depuis je trône en plein milieu du GEM sur une étagère bien en vue et face à la porte du GEM. J’observe…j’observe toutes les personnes qui poussent pour la première fois la porte du GEM. Je reconnais tout de suite combien elles aussi ont été abimées, cabossées, parfois disloquées… Je les comprends tout de suite dès qu’elles ont franchi la porte. Je me rehausse alors un peu plus sur mes pattes pour leur donner un peu de ma joie de vivre, une dose d’espoir, une bonne raison pour que eux aussi retrouvent le plaisir de trotter !

Quand je vous disais, à vous tous autour de moi, qui m’écoutez la bouche ouverte et les yeux écarquillés, que mon histoire n’est pas différente de la vôtre !
Mon histoire et votre histoire, mon destin et votre destin, ma chance et votre chance… C’est du pareil au même ! Le GEM c’est nous tous, tous ensemble et sans exception !
Alors, comme moi : Trottez maintenant !